Comment être un très mauvais parent ? (Adolescence)

Il y a bientôt un an, j’ai commencé un article pour expliquer en détail comment devenir un très mauvais parent.

Je pense que la plupart des mauvais parents le deviennent par hasard. Sans faire attention. J’ai l’intention de formaliser tout cela pour offrir aux futurs parents un manuscrit clair et net pour s’engager sur une voie pas si évidente que cela.

Alors après avoir présenté 6 étapes liées aux périodes de conception et enfance, aujourd’hui on s’attaque à l’adolescence.

zoom_photoprincipale1

Etape 7 : chercher un conflit permanent

Votre enfant a désormais 13 ans. On y est, c’est l’adolescence. Ressentez-vous cette excitation qui vous envahie ? Il n’est plus un enfant, ce qui signifie qu’il commence de plus en plus à prendre conscience de son « moi ». C’est le moment idéal pour lui briser les jambes.

Ici, le conseil est évident, il faut rechercher un conflit permanent, sur tous les sujets possibles. Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, il ne peut pas être si mauvais que cela, votre môme… Mais en vous forçant, vous trouverez à redire à quasiment tous les aspects de sa vie :

  • Comment il passe son temps
  • Sa garde-robe
  • Son hygiène de vie
  • Ses passions
  • Sa musique
  • Ses goûts
  • Ses amis

Et j’en passe. Vous voyez bien que les sujets sont infinis. Le but de cette étape est de lui rappeler que vous êtes encore le patron. Autrement, vous risquez de développer un trait très inquiétant dans son caractère et il commencera à penser qu’il a grandit, qu’il est une personne à part entière.

Bien sûr, tout ce qui peut être remarqué gentiment et paisiblement, peut aussi être géré avec fracas et dans la violence. Et c’est la violence qui vous permettra de le marquer à vie.

Etape 8 : prendre l’ascendant psychologique

En parlant de violence, peut-être qu’il commence à devenir de moins en moins facile de prendre l’ascendant physique sur votre enfant. C’est la dure loi de la biologie. Vous devenez de plus en plus faible alors que lui, il commence déjà à vous arriver aux épaules et fait deux fois votre poids.

Mais ne perdez pas de vue l’essentiel. Ce qui compte, ce sont les mots. Après tout, les blessures physiques tuent, et ça peut vous causer des problèmes, laissent des marques, et ça peut vous causer des problèmes, ou alors ne font rien et sont inefficaces.

Mais un mot. Un mot bien choisi. Un mot correctement poli et réservé à la bonne occasion… C’est le genre de dégât qui peut ouvrir un cabinet de psychologie et lui générer du cash-flow pendant très longtemps.

Il ne sert à rien d’insulter dans le vide. A force de sortir des insultes génériques, elles deviennent sans effet. C’est comme les meilleurs amis : ils passent leur temps à s’insulter !

Ce que je vous conseille, ce sont les… remarques. Les demi-phrases à peine audibles. Ce sont des regards et des attitudes. Tout n’a pas besoin d’être dit. Vous voyez le mec qui élève des Lions dans une réserve en Afrique du Sud ? Vous pensez qu’il a besoin de leur parler ? Non ! C’est tout le reste qui prend le relais. Si vous perdez votre ascendant, vous vous ferez mangé.

Etape 9 : ne le laissez surtout pas merder

L’adolescence est une phase où beaucoup de choses se décident. D’abord, à l’école. L’orientation est un élément clé si vous ne voulez pas que votre enfant finisse chômeur.

C’est le moment idéal de lui faire comprendre que ses conneries de cours de piano, son rêve de devenir paléontologue ou son intérêt pour la culture babylonienne ne vont pas lui mettre du pain sur la table quand vous ne serez plus là pour lui.

C’est l’heure de choisir quelque chose de réel. C’est l’heure de lui assurer un avenir sans risque et sans passions exotiques.

L’adolescence est propice à tous les délires et combats futiles, assurez-vous de le pointer vers le nord à chaque fois qu’il s’en détachera.

Il ne vous remerciera pas tout de suite, de toute façon quand on fait le dur travail de parent, il ne faut pas s’attendre à trop de reconnaissance. Mais quand ce sera l’heure pour lui de devenir parent à son tour, vous verrez, vous verrez que tous ces enseignements seront de nouveau appliqués par lui.

Parce que c’est le cycle de la vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.